• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une sortie qui aurait pu être fatale.

Sans l’intervention d’un professionnel de la plomberie, je n’aurais pas pu partir travailler. Il y a quelques jours, j’ai eu la mauvaise idée de tirer mon lave-vaisselle alors qu’il fonctionnait. Fatalement, le tuyau d’arrivée d’eau se décrocha, et le liquide se répandit dans ma cuisine, au moment même où je partais. Peu bricoleur, je ne savais pas si je devais rebrancher le tuyau ou le laisser et en changer. J’ai donc appelé un plombier. Rapide et efficace, il a tout réparé. J’avais prévenu un collègue de mon retard. Je ne suis arrivé que trente minutes après l’heure fixée quotidiennement pour mon arrivée. Personne ne s’attendait à ce que je sois là aussi tôt. J’ai continué ma journée avec entrain. J’avais réussi à régler ce problème en un temps record. Je devais voir Ghislaine et Mathieu, un couple d’amis. 

Ils avaient eu l’excellente idée de transformer une partie de leur sous-sol en une salle pour visionner des films. Ce soir-là, c’était la première fois qu’ils se serviraient de leur installation. J’avais été convié à partager ce moment exceptionnel avec eux, une faveur amicale qui me toucha réellement. J’avais un rendez-vous avec un locataire à qui j’avais envoyé un avis de 60 jours pour qu’il quitte le logement que je lui loue. Je devais aussi passer prendre un bouquet et aller directement chez mes amis. Je n’avais pas prévu de passer par mon domicile, mais j’ai constaté que je n’avais pas pris avec moi mon chargeur de téléphone. Ce dernier en était à une phase critique de sa charge, je ne pouvais pas me passer de lui pendant toute une soirée, d’autant plus que j’attendais une réponse importante à une annonce que j’avais publiée. Cet oubli, que je me reprochais, fut salutaire.

Dans mon appartement, j’ai tout de suite constaté que le sol était humide. J’ai cherché du côté du lave-vaisselle, en pensant que la réparation avait été mal faite. L’eau ne venait pas de cet endroit. En suivant la piste qu’elle avait dessinée dans mon logement, j’ai compris que c’était de la salle de bains que l’inondation venait. J’avais fermé la bonde de la baignoire pour me prendre un bain, le matin même. Par contre, je ne l’avais pas ouverte quand j’étais sorti de mes ablutions matinales. Une craquelure, dans le bassin en résine, avait progressé. Je voyais que le souci venait de là. J’ai dû annuler ma sortie. Toute la soirée, alors que je devais regarder un long métrage sur grand écran, j’ai épongé, nettoyé, aspiré.  

 

The author:

author

Je cherche à travers ce blogue à vous parler des femmes, non plutôt de la chasse, quoique certains pensent que l’un va avec l’autre. Mais non, je vous mène un bateau. Je suis un pécheur… ou un pêcheur ?? Amateur de vélo, je perds facilement les pédales parait-il. Mais non, j’avoue, c’est moi Zorro… mais ne me recherchez pas mon numéro aussi est masqué. Finalement tout est relatif, alors j’adore les relations. Mais ne vous en faites pas, je sais aussi être tendre et soumis à mes heures…