• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une invitée pas comme les autres

Une invitée pas comme les autres - Marc Bélanger

La dernière soirée à laquelle j’ai assisté, fut l’une des meilleures de ma vie. En effet, il m’arrive souvent d’être invité à un souper de gala, ou à une soirée de charité. C’est lors de cette dernière sortie, que j’ai fait la rencontre de Lise. Rien que son nom me met dans tous mes états. Bien que je n’aie jamais eu beaucoup de succès avec les femmes, ce soir-là, j’avais été poussé par une force inconnue. Je n’exagère pas, elle m’a donné une très bonne impression. Je sais parler avec les femmes, mais à chaque fois, elles me laissent tomber, mais avec Lise, c’était autre chose. Comme moi, elle avait de l’humour, on pouvait parler de tout, et de n’importe quoi. Contrairement aux autres femmes, elle m’a permis de parler d’autres choses que du travail. C’était des rires durant toute la nuit, les gens nous regardaient de travers, mais ça allait bien. D’habitude, dans ce genre de réception, les invités ont tous l’air d’être constipés, c’est vrai, ils parlent de choses sérieuses et d’argent. Et s’il y en a un qui se décide à mettre un peu d’ambiance « le fun », on dit de lui qu’il est bizarre, un fou quoi. Et j’étais toujours mis dans cette catégorie de personnage. Pourquoi est-ce que les gens se regardent comme si quelqu’un allait les tuer ? S’ils ont aussi peur de leur entourage, autant resté chez eux. Je reviens sur cette conversation avec Lise, mais tout d’abord, je vais vous la décrire. Sans être la femme, la plus belle que je n’ai jamais vu, elle tient la forme. Elle m’a avoué avoir eu recours à des injections de botox Montreal, ce qui rend son visage, parfait. Elle a les yeux bruns, des lèvres assez fines, des doigts de poupée, en gros, c’est mon genre de femme. Par ailleurs, l’ambiance nous a paru trop ennuyeuse, alors, nous avions décidé d’aller faire un tour en ville, de toute façon, mon rôle dans cette soirée, était terminé. Nous sommes allés dans un café qui était encore ouvert. Là, nous commencions à devenir plus sérieux. D’après ce qu’elle m’a dit, elle ne pense pas trop à ce qui va se passer dans 5 ou 10 ans. Ce qui importait, c’est de vivre au jour le jour. Ça m’allait bien, puisque moi aussi, j’aime bien vivre un jour à la fois. Mais nous avions quand même décidé de nous donner rendez-vous prochainement. Décidément, cette vie ne cessera pas de donner de bonnes surprises.

 

The author:

author

Je cherche à travers ce blogue à vous parler des femmes, non plutôt de la chasse, quoique certains pensent que l’un va avec l’autre. Mais non, je vous mène un bateau. Je suis un pécheur… ou un pêcheur ?? Amateur de vélo, je perds facilement les pédales parait-il. Mais non, j’avoue, c’est moi Zorro… mais ne me recherchez pas mon numéro aussi est masqué. Finalement tout est relatif, alors j’adore les relations. Mais ne vous en faites pas, je sais aussi être tendre et soumis à mes heures…