• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La dépression, quand ça arrive

La dépression, quand ça arrive - Marc Bélanger

Dans la vie, il faut toujours s’attendre à ce qu’il y ait des mauvaises passes. L’année dernière, en début de printemps, je me sentais mal, pauvre et solitaire. Je n’avais personne. Mon divorce m’avait ruiné et mes enfants vivaient loin de moi. D’où mon mal-être. Si je me sentais pauvre, c’était bien plus affectivement que financièrement. Je suppose que c’était cette solitude qui rendait ma vie presque insupportable. Après mon divorce, je n’ai plus su comment me comporter avec mon entourage. Vivre en société m’était devenu difficile. Un weekend, les enfants m’ont rendu visite, ce jour-là, je n’étais pas moi-même. J’étais en colère pour un rien. Alors, ils sont partis sans me dire au revoir. J’avais l’habitude que les gens partent sans me dire au revoir. Depuis quelque temps, tout le monde autour de moi avait l’air de ne pas m’apprécier. En plus, tous les soirs, j’avais un certain mal à m’endormir. Je ressentais une petite pression dans la poitrine. Ce qui fragilisait ma respiration. Je suis diabétique et mon taux de cholestérol est élevé.  Donc, j’avais l’habitude des petits maux de mon corps. Ce qui fait que je n’ai pas pris au sérieux cette petite douleur sur ma poitrine. Un vendredi soir, après une longue journée, je me sentais fatigué. J’eus du mal à rentrer chez moi. Et arrivé à la maison, j’ai juste pris les médicaments qui me soulageaient. Et  pour mon diabète de l’insuline entre autres. En m’apercevant que j’avais très mal à la tête et que la douleur sur ma poitrine ne disparaissait pas, j’ai décidé de ne pas sortir et de me reposer. J’ai pris de l’aspirine. Puis après quelques heures, j’ai vu que le mal dont je souffrais était sérieux. J’ai appelé mon docteur. Et il est venu chez moi. Il a décidé de me faire passer un écho-cardiaque. Après ça,  il m’a expliqué que je devais changer de mode de vie. Il m’a conseillé de ne plus habiter tout seul. Bref, il avait l’air de me dire que ma façon de vivre n’était pas propice à ma santé. Il m’a dit de façon implicite que je souffrais d’une dépression légère, à cause de ma solitude. Là-dessus, j’ai pris conscience que la vie est très courte. Alors, j’ai décidé de reparler à mon ex-femme. Je rends également visite, plus souvent, à mes enfants. Je suis des cours du soir, notamment sur la planification fiscale. Je mange équilibré, tout autant que je fais du sport. Bref, je fais tout pour avoir une bonne vie.

 

The author:

author

Je cherche à travers ce blogue à vous parler des femmes, non plutôt de la chasse, quoique certains pensent que l’un va avec l’autre. Mais non, je vous mène un bateau. Je suis un pécheur… ou un pêcheur ?? Amateur de vélo, je perds facilement les pédales parait-il. Mais non, j’avoue, c’est moi Zorro… mais ne me recherchez pas mon numéro aussi est masqué. Finalement tout est relatif, alors j’adore les relations. Mais ne vous en faites pas, je sais aussi être tendre et soumis à mes heures…