• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Faut savoir se protéger...

Faut savoir se protéger... - Marc Bélanger

Des amis avaient acquis une porte blindée. Je reconnais que je n’en voyais pas l’utilité au début, mais un cambriolage dans la maison de nos voisins me décida à suivre leur exemple. Je n’avais pas imaginé la complexité de l’offre actuelle pour ce type d’ouvrant. L’encadrement de la porte doit être métallique. J’aurais aussi pu faire poser des tôles en acier à l’intérieur de la porte pour qu’un visiteur importun ne puisse pénétrer. Mais l’effet que j’avais constaté sur des images trouvées sur Internet ne me satisfaisait pas. J’optais alors pour une solution où un installateur agréé viendrait me poser ma nouvelle entrée.

Le catalogue que je consultais était bien rempli. Je mis une bonne heure à tout regarder. Mon choix final allait vers une porte pleine, qui imitait le bois. Elle était peinte en bordeaux. Une fente en cuivre permettait le passage des lettres vers la boîte interne qui les accueillait. Le bouton de la porte et le heurtoir étaient dans le même métal. L’ensemble était joli, et le blindage de la porte impossible à deviner. Ma femme fut en accord avec ma sélection. Je la commandais rapidement en même temps qu’un test de qualité de l air que je voulais faire depuis longtemps dans la maison. Je savais que la livraison et la pose ne s’effectueraient que trois semaines après. J’avais récemment acheté un nouveau miroir dans un magasin d’antiquités et des patères en fonte qui représentaient des animaux de la forêt, je devais aussi placer une console refaite par ma fille… Autant en profiter pour tout changer dans l’entrée. Un après-midi, ma femme et ma fille étaient parties pour une sortie entre femmes, je les avais laissées à leurs emplettes et leurs musées.

La nouvelle couleur de la porte m’inspirait. Je sortis du garage les pots de peinture rouge vermillon et de beige que j’avais achetés en promotion l’an passé. Je mis une goutte de rouge dans l’autre peinture, ce qui la nuança d’un rose clair. Aux trois-quarts du mur, je traçais une longue ligne vermillon dans tout le couloir. J’installais ensuite le miroir au cadre doré, les porte-manteaux, et je pris du recul pour juger de l’effet. J’appréciais, mais il me restait à voir les réactions de ma femme et de ma fille, ce que je sus sans plus tarder. Elles s’arrêtèrent en entrant, mais leurs compliments fusèrent. Elles étaient toutes les deux du même avis : mon entrée transformée allait mettre en valeur la nouvelle porte blindée.

 

The author:

author

Je cherche à travers ce blogue à vous parler des femmes, non plutôt de la chasse, quoique certains pensent que l’un va avec l’autre. Mais non, je vous mène un bateau. Je suis un pécheur… ou un pêcheur ?? Amateur de vélo, je perds facilement les pédales parait-il. Mais non, j’avoue, c’est moi Zorro… mais ne me recherchez pas mon numéro aussi est masqué. Finalement tout est relatif, alors j’adore les relations. Mais ne vous en faites pas, je sais aussi être tendre et soumis à mes heures…