• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Des réunions de parents d’élèves

Des réunions de parents d’élèves - Marc Bélanger

Les enfants racontent toujours à leurs parents ce qu’ils voient ou vivent à l’école. Ils parlent des enseignants très à cheval sur la discipline, mais aussi, de ceux qui se montrent plus cléments. Bien sûr, ils parlent aussi de l’atmosphère qui règle dans la classe, des rapports avec les autres élèves. Ma fille est en tout cas très bavarde sur tout ce qui concerne l’école. Et la réunion des parents d’élèves est parfois un moment où les dires de ces enfants sont confrontés.

Les parents se font l’écho de leurs enfants

Dans l’école de ma fille, à Montréal, la réunion ne se banalise jamais. Les parents chérissent leurs enfants. C’est bien normal, sauf que certains accordent une confiance aveugle dans des enfants de 7-8 ans, voire moins. Or, il arrive que des mots sortent de la bouche d’un enfant sans que celui-ci soit vraiment conscient de leurs sens ou de leurs impacts. Il n’est donc pas rare de voir des parents se lancer des regards haineux ou se disputer même parce que leurs enfants respectifs se plaignent de comportements de leurs camarades de classe. Mais heureusement, ce genre de situation reste l’exception. La plupart des parents d’élèves se montrent complices, s’échangent des informations sur l’ambiance en classe, les profs détestés ou préférés… Se glisse aussi dans les conversations la question des relations amoureuses de ces jeunes enfants. Quand certains parents parlent d’un fils, mais fier d’avoir embrassé pour la première fois une fille, d’autres évoquent un autre qui n’ose pas franchir le Rubicon, parce que maladivement timide, etc.

L’association des parents d’élèves : une institution à part

La dernière réunion était un peu particulière en raison de l’élection d’un nouveau président de l’association des parents d’élèves. Contrairement au monde politique, les candidats ne se bousculaient pas au portillon. Les candidatures n’étaient d’ailleurs pas spontanées, sans compter les désistements. Finalement, on n’avait plus que deux candidates. L’une, propriétaire d’une société spécialisée en remplacement toiture Mirabel, a gagné plus ou moins par forfait. En effet, son adversaire, face à la vague de désistements, était presque sur le point de retirer sa candidature. Donc, la grande majorité des parents ont jugé qu’elle n’était pas prête pour assurer la continuité des activités de l’association. Il est vrai qu’en lisant son discours, on sentait beaucoup d’hésitation dans sa voix. En clair, elle n’avait pas l’étoffe d’un leader charismatique. À peine élue, la nouvelle présidente suscitait quand même des interrogations. Il est vrai que c’est une femme réservée. Mais elle ne travaille pas seule. Un bureau l’assiste dans ses tâches. Mon épouse fait partie, en tant que vice-présidente, de ce bureau.

 

The author:

author

Je cherche à travers ce blogue à vous parler des femmes, non plutôt de la chasse, quoique certains pensent que l’un va avec l’autre. Mais non, je vous mène un bateau. Je suis un pécheur… ou un pêcheur ?? Amateur de vélo, je perds facilement les pédales parait-il. Mais non, j’avoue, c’est moi Zorro… mais ne me recherchez pas mon numéro aussi est masqué. Finalement tout est relatif, alors j’adore les relations. Mais ne vous en faites pas, je sais aussi être tendre et soumis à mes heures…