• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Des kiwis au milieu de la nuit

Des kiwis au milieu de la nuit - Marc Bélanger

Quelle idée de m'envoyer chercher des kiwis à cette heure de la nuit ! J'avais toujours entendu parler des envies surprenantes des femmes enceintes. J'ai toujours cru que c'étaient des cancans, jusqu'à ce que ma femme me demande de lui trouver des kiwis, à presque une heure du matin.

Quand elle m'a dit qu'elle voulait en manger, ma première réponse a été de lui dire que je lui en trouverai le lendemain. Promis, juré, chérie ! Comme elle insistait, je lui ai dit qu'il faisait tard et que j'avais peu de chance d'en trouver à cette heure. Elle m'a alors parlé du magasin au coin de la rue, prés de l'immeuble où travaille son amie Sophie, référencement Montréal. Ce magasin reste ouvert très tard et a un énorme rayon fruits exotiques. Le seul hic, c'est que ce magasin n'est pas au coin de la rue, mais bien à six ou sept coins de rue. C'est fou comme une grossesse affecte le sens des distances.

Malgré mes explications, supplications, puis protestations, elle a persisté dans sa demande. À l'en croire, c'était presque une affaire de vie ou de mort. Des kiwis tout de suite ou ma femme enceinte allait perdre la vie. J'ai dû me résigner à sauver ma femme. Son " tu es un ange chéri, " ne m'a pas spécialement réconforté, d'autant qu'il fait assez froid dehors.

J'ai bien dû rencontrer deux ou trois personnes avant d'arriver au magasin. Notre quartier est plutôt tranquille, plus spécialement à cette heure de la nuit. Ma hantise, c'était de ne pas trouver des kiwis au magasin. Je me voyais en train de faire le tour de la ville, pour trouver des kiwis. En relevant le capuchon de ma veste, je maugrée entre mes dents, le gérant du magasin avait intérêt à avoir renouvelé son stock de kiwis.

 

The author:

author

Je cherche à travers ce blogue à vous parler des femmes, non plutôt de la chasse, quoique certains pensent que l’un va avec l’autre. Mais non, je vous mène un bateau. Je suis un pécheur… ou un pêcheur ?? Amateur de vélo, je perds facilement les pédales parait-il. Mais non, j’avoue, c’est moi Zorro… mais ne me recherchez pas mon numéro aussi est masqué. Finalement tout est relatif, alors j’adore les relations. Mais ne vous en faites pas, je sais aussi être tendre et soumis à mes heures…