• Facebook
  • Twitter
  • Google +

De vieux souvenirs

Mon bureau était recouvert de papiers lorsque ma conjointe a ouvert la porte, et qu’elle m’a vu débordé par ce rangement. J’avais trop attendu pour classer les devis, les factures, et tout ce qui concerne notre maison. J’étais soulagé qu’elle vienne, et je me suis accordé un peu de répit avant de me remettre à cette tâche harassante. Après un expresso et des sablés au gingembre, j’étais de nouveau en forme pour continuer. Le classement de toutes ces feuilles m’a encore pris deux jours. Ces heures furent longues, peut-être les plus longues de mon existence. J’étais seul, à mettre dans les dossiers correspondants chaque feuillet. J’ai retrouvé ma preuve d’encaissement de mon règlement à un garagiste, mais aussi une quantité phénoménale de factures pour des outils, des contrats d’assurance, et la liste est encore longue. Ce n’était pas agréable de plonger dans cette masse de documents et, une nuit, j’en ai même fait des cauchemars.

Le jeudi suivant, je m’en souviens parfaitement, j’ai reçu un rappel pour confirmer mon rendez-vous pour mon traitement hyperhidrose Rosemère. Au même moment, un autre message est arrivé, en provenance de mon ami Henri. Il avait quelques jours à passer près de chez nous, car il était là pour participer à un séminaire, et il voulait en profiter pour nous voir à cette occasion. Son hôtel était à moins de dix minutes à pieds de chez nous, c’était une opportunité à ne pas manquer. Pendant le tri que j’avais effectué la semaine précédente, j’avais vu de vieilles photos, sur du papier Polaroïd, où mon ami est beaucoup plus jeune. Il a environ dix-sept ans, et il porte une coiffure, très en vogue à l’époque, avec des cheveux ébouriffés sur le dessus, et descendant jusqu’en bas de la nuque. Sa moustache n’était pas très fournie et j’avais, à quelques détails près, la même apparence que lui sur ces clichés.

J’ai mis soigneusement de côté les images et je les ai sorties, une fois que mon ami fut assis dans le salon. Il était très heureux que j’aie retrouvé cette photographie, et il m’a demandé de lui en envoyer une copie. Le souvenir du moment où nous avions été figés pour l’éternité sur ce bout de papier, ce souvenir était encore vivant en moi après toutes ces années. Mon père avait eu cet appareil en cadeau pour son anniversaire. Il nous a mitraillés pendant plusieurs jours avant d’espacer ses prises de vue. Nous nous étions amusés à prendre des poses amusantes sur chacun des clichés.

 

The author:

author

Je cherche à travers ce blogue à vous parler des femmes, non plutôt de la chasse, quoique certains pensent que l’un va avec l’autre. Mais non, je vous mène un bateau. Je suis un pécheur… ou un pêcheur ?? Amateur de vélo, je perds facilement les pédales parait-il. Mais non, j’avoue, c’est moi Zorro… mais ne me recherchez pas mon numéro aussi est masqué. Finalement tout est relatif, alors j’adore les relations. Mais ne vous en faites pas, je sais aussi être tendre et soumis à mes heures…